topblog Ivoire blogs

05/02/2010

Cei Canada

 

Nathalie-Zemgbo.jpgLa Vice Présidente, Mme Nathalie Zemgbo Djiezion explique ici les ratés de la "Cei parallèle" du Canada. On lira avec "intérêt savoureux" (cf. Pierre Kipré) les échanges entre la loge maçonnique du Président Beugré Mambé et les autres membres de la Cei de la diaspora ivoirienne du Canada.

On annonce dans les médiats ivoiriens qu'il y aurait eu non pas une simple erreur matérielle de quelques agents mais un système organisé par le Président Beugré Mambé qui n'a toujours pas révélé les noms de la soixantaine d'ingénieurs en informatique. Ils seraient évaporés comme dans le film "les envahisseurs", en attendant de reprendre leur forfait! Le Procureur de la République dira probablement lundi ses préconisations juridiques et judiciaires. Crime ou simple délit! On le saura lundi. On saura surtout la suite politique ou judiciaire à donner  aux conclusions de la chambre d'accusation du parquet ivoirien.

 


IMG_1514.jpgDepuis le scandale qui a éclaboussé certaines têtes dirigeantes de la CEI-Centrale, une véritable cacophonie s’est installée au sein de la CEI-Canada. Certains Commissaires dont le Président Kwassy Dian et le Vice président Bakayogo Alhassane ont, dans une propagande médiatique, utilisé des propos irrévérencieux et fallacieux tendant à nuire. Tout ceci ne cadre pas avec les règles du code de bonne conduite qui sont des facteurs prépondérants à l’organisation des élections transparentes de sortie de crise. Ce même code de bonne conduite, nous demande d’adopter des comportements empreints de respect, de retenue et de s’abstenir de toute attitude belligérante et outrageante. En tant que membres d’une CEI locale, nous sommes soumis à une obligation de réserve conformément à l’article 90 du règlement intérieur. Cependant, au vu de plusieurs bribes de phrases incohérentes dans la déclaration du Commissaire Bakayogo, il m’apparaît plus que nécessaire de faire la lumière en expliquant ce qui s’est passé.

Le Dimanche 17 janvier 2010, le Commissaire Kwassy Dian, a essayé de rejoindre certains membres de la CEI-Canada pour leur faire part de son appui à une motion de soutien au Président Mambé. Nous avons pour la plupart opposé une fin de non-recevoir. Les raisons évoquées imposaient qu’une décision, aussi importante, ne devrait se prendre qu’au cours d’une assemblée et non par téléphone. Les commissaires étant issus de différentes obédiences politiques, un tel acte risquerait d’engendrer des frictions qui fragiliseraient la cohésion du groupe. Malgré cela, comme à son habitude le Président de la CEI-Canada se sentant maître à bord, a fait fi de toutes les sensibilités en donnant son accord de soutenir la motion. Suite à cette motion nous avons apporté un démenti. Et pour se donner bonne conscience, un des Vice- présidents et le Président on fait un autre communiqué dans lequel ils disaient avoir eu l’accord de la majorité des Commissaires analysons s’il vous plaît quelques extraits.

Extrait de leur déclaration :

« GONDO PAUL +

MANOUAN PAUL KASSY * (Avis positif du commissaire avec témoin Diomandé Moussa en appel conférence)
- Les " neutre " : 2

BLEHIRI GAHIE 
YAPI ACHI JULES »

Dans une motion il n’y a pas de neutralité. Soit on la soutient soit on ne la soutient pas. Dans cet extrait de la déclaration, il est fait mention des avis positifs des Commissaires Paul Gondo, Paul Manouan Kassi et de la neutralité des Commissaires Blehiri Gahié Appolinaire ainsi que de Jules Yapi Achi. Leurs propos ont été mal rapportés en voici les preuves. Remarquons les dates des courriels.

RÉPONSE DES COMMISSAIRES (Paul Gondo, Paul Manouan Kassi, Blehiri Gahié et Yapi Achi Jules).

(VOIR DOCUMENT 1)

Extraits de la déclaration :

« - Les " votes non comptabilisés " : 4

MELAGNE PAUL (commissaire) *

KRAIDI MIESSAN (commissaire) *

KOFFI TOTO LOU +

N`GUESSAN MATHIAS

AKA LEON »

« Vu la démission du membre JULIEN DEPOT en date du 08 janvier 2010 et la réception du mandat du membre AKA LEON en date du 06 janvier 2010; »

Dans cette déclaration il est fait mention des votes non comptabilisés des commissaires Paul Melagne, Miessan Kraidy, N’Guessan Mathias et Aka Léon.

Dans l’extrait suivant, il a accusé réception du mandat de Mr Aka Léon. Comment se fait-il qu’il accuse réception du mandat et ne comptabilise pas le vote. On constate une contradiction dans les deux extraits. 
Le Commissaire Mathias N’Guessan occupe un poste de Vice président dans le bureau exécutif. Comment se fait-il que son vote n’a pas été comptabilisé? Concernant les Commissaires Paul Melagne, Miessan Kraidy et Paul Manouan, il leur a adressé la même note d’information que les autres Commissaires et prétend que leur avis ne compte pas. Surprenant!

NOTE D’INFORMATION ÉMANANT DU COMMISSAIRE Kwassy Dian Président de la CEI-Canada.

(VOIR DOCUMENT 2)

 

Autres extraits de la déclaration :

 

« Les nouveaux membres sans mandat officiel déposé a la CEI - CANADA : 0 votes

GANIE GASTON

DAOUDA SIDIBE »

« Vu l`Arrêté N 780 / CEI / PDT/ du ...15 Décembre 2009... portant nomination des membres de la Commission Électorale de la Représentation Diplomatique de la Cote d`Ivoire au CANADA; »

Le Président prétend comme vous voyez ci-dessus que les Commissaires Gaston Gagnié et Daouda Sidibé sont sans mandat officiel déposé à la CEI. Il fait ensuite référence à l’Arrêté N 780 / CEI / PDT du ….15 Décembre 2009 portant nomination des membres. L’ironie est que dans ce même arrêté figurent les noms des Commissaires Gaston Gagnié et Daouda Sidibé. Comment pouvait-il remettre en question les instructions émanant de la Commission Centrale. Cette même note d’information a été envoyée au Commissaire Daouda Sidibé. Il y a une confusion totale.

Un autre extrait de la déclaration :

« Les résultats issus du vote de confiance par moyen de communication du vendredi 15 janvier 2010 au samedi 16 janvier 2010 dont découle la décision de soutien consensuelle au Président de la CEI: » 

Dans cet extrait de la déclaration, on fait mention d’un vote de confiance par moyen de communication du vendredi 15 janvier au samedi 16 janvier. Tout d’abord un vote de confiance ne se fait pas par moyen de communication. C’est plutôt un sondage qui se fait par téléphone. Un vote de confiance, nécessite la présence physique des membres. Il se peut qu’il ait une exception de recueillir l’avis téléphonique d’un ou de deux membres qui sont absents pour un cas de force majeure lors d’une l’assemblée. Il aurait fallu convoquer une réunion d’urgence le samedi 16 plutôt que de passer deux jours à faire des consultations par téléphone. Vouloir, apporter son soutien au Président de la CEI accusé de fraude, il semble que la présence physique des membres était une question essentielle pour convoquer une réunion.

Analysons cet extrait de la déclaration :

« En considérant les droits et règlements selon les textes en vigueur, seuls les membres du bureau ayant une fonction au sein de la CEL locale peuvent se prononcer en interne;»

Dans cet extrait, on fait allusion aux droits et règlements en vigueur sans citer les articles s’y référant. On nous dit aussi que seuls les membres du bureau ayant une fonction au sein de la CEI-Locale peuvent se prononcer en interne. S’ils avaient seulement pris la peine de lire les textes, ils ne seraient pas dans la confusion. Regardons la composition du Bureau exécutif de la CEI-Canada.
Membres de la CEI favorable à la motion de soutien

Bureau exécutif 4 personnes

Commissaire Kwassy Dian, (Président)

Commissaire Bakayogo Alhassane (Vice président)

Commissaire Issa Dembélé (Trésorier Adjoint)

Commissaire Marie Koné (Conseiller)

Membres ne siégeant pas dans le bureau 2 personnes

Commissaire Alexandre Fossou

Commissaire Moussa Diomandé

Membres de la CEI non favorable à la motion de soutien

Bureau exécutif 6 personnes

Commissaire Nathalie Zemgbo Djiezion (Vice présidente)

Commissaire Mathias N’Guessan (Vice président)

Commissaire Blehiri Gahié Appolinaire (Secrétaire Permanent)

Commissaire Paul Gondo (Secrétaire Permanent Adjoint)

Commissaire Yapi Achi Jules (Trésorier)

Commissaire Gaston Gagnié (Conseiller)

Membres ne siégeant pas dans le bureau 6 personnes

Commissaire Saramata Kamagaté N’Din

Commissaire Léon Aka

Commissaire Paul Litchy Mélagne

Commissaire Paul Manouan Kassi

Commissaire Miessan Kraidy

Commissaire Alexis Dobo

Au vu de tout ce qui précède, ceux qui ont soutenu la motion sont minoritaires.

Quant au Commissaire Bakayogo qui parlait de cohésion, d’honnêteté, d’intégrité et de diligence avait-il lu et compris le fonctionnement de la CEI? Nous sommes persuadés du contraire. Quand on agit avec diligence, on ne peut pas ignorer l’avis d’un Vice président, membre de notre Commission Locale. En agissant de la sorte, on ne semble pas poser des actes relevant de la cohésion, l’honnêteté et l’intégrité.

La versatilité du comportement de Mr Bakayogo ne nous surprend guère. L’utilisation abusive de mots, la non maîtrise de la réelle signification des mots et le manque de courage ne font qu’étaler ses faiblesses et font montre de ses carences. Si vous aviez seulement pris la peine de lire les textes, vous ne vous auriez, sans doute, pas livré à de telles attitudes injurieuses qui ne nous honorent pas tous. Dans l’ignorance, il est facile de se verser dans la partisannerie extrémiste. Nos prérogatives, au sein de la CEI-Canada, nous obligent à être le reflet de l’unité et de la cohésion nationale, plutôt que de nous livrer a de l’insouciance qui retarde inutilement notre pays.

Fait à Ottawa le 4 février 2010.

Mme Nathalie Zemgbo Djiezion, Vice Présidente

 

Greffiers (23) (Medium).JPG.jpegÀ Kouassi Dian,

Monsieur,

Vous pouvez toujours faire à votre tête et considérer que vous avez la majorité quand vous tripatouillez les faveurs de vos amis au sein de la CEI Canada. J’imagine qu’ils sont conscients de l’ampleur de leurs actes. J’espère qu’un jour ils répondront de leurs actes. Je le dis haut et fort que c’est mal sain de se comporter comme vous le faites. Lorsque vous donnez, des interprétations à ce que je vous ai dit me prouvent votre mauvaise foi, ainsi que votre position qui était déjà faite sur le cas Mambé. Pour moi c’est un non catégorique. Mes valeurs morales ne me permettent pas de soutenir une personne sur laquelle pèsent des accusations de fraude contre l’État de Côte d`Ivoire. Mon attitude n’est donc pas neutre face à cette motion. Je vous demande dans l’immédiat de rectifier la catégorie dans laquelle vous m’avez mise. Assumez votre choix et j’assumerai le mien.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire

Mr Blehiri Gahié Appolinaire, Secrétaire permanent CEI Canada

Lorsque le Président Kwassy m’a appelé de soutenir une motion qu’il devrait signer avec d’autres Présidents de CEI à l’étranger, je lui ai dit que nous ne sommes pas une association civile ni même un syndicat. Nous sommes une institution de la république qui doit être guidée par une neutralité et une intégrité absolue soumise à des valeurs républicaines. Donc à ce titre, j’ai dit non à la motion. En plus, nous sommes éloignés du théâtre des évènements. Donc une action de notre part, dans ce sens, pouvait nous conduire à une mauvaise appréciation de la situation. Enfin, j’ai fait savoir à Kwassy que le Président Mambé connaissait mieux ses responsabilités dans cette institution. Si malgré ce fait, il commet réellement une telle erreur, il doit en assumer seul ou en partie avec ses complices et répondre de leurs actes. Nous vivons et apprenons, chaque jour ici en Amérique du Nord, les règles élémentaires de la démocratie qui nous conduisent à refuser de soutenir de telles actions sans en connaître les tenants et les aboutissants. Et quand Kwassy écrit que je suis neutre, je suis peiné et désolé. Car quand il s’agit d’une motion soit on est contre soit on est pour. J’insiste et je signe que je suis contre cette motion.

Mr Achi Yapi Jules, Trésorier


ANNEXES

DOCUMENT 1

RÉPONSES DES COMMISSAIRES (Blehiri Gahié, Yapi Achi Jules et Paul Gondo et Paul Manoua Kassi) À LA DEMANDE DE LA MOTION DE SOUTIEN AU PRÉSIDENT MAMBÉ

Au président et aux membres de la CEI Canada,

En ma qualité de secrétaire permanent de la CEI Canada, je viens vous informer que nous devons être prudents pour ne pas tomber dans des choix compromettants qui pourraient gravement nuire à notre réputation personnelle, mais aussi, et surtout à celle de notre CEI locale.

Suite aux conversations téléphoniques concernant une éventuelle motion de soutient au président Mambé, accusé de fraude et dont l’enquête n’a pas encore révélé tous ses secrets, je vous écris pour vous résumer en quelques points, pourquoi il ne serait pas opportun de nous joindre à ce courant.

Premièrement, nous sommes une commission autonome. Nous n’avons donc pas à suivre le choix politique des autres commissions, notamment celles des États-Unis d’Amérique et de l’Angleterre qui nous ont sollicités.

Deuxièmement, le bon sens veut qu’on ne soutienne pas une personne qui est accusée de fraude à l’encontre de la structure étatique à laquelle nous appartenons tous. Autrement dit, tu ne peux pas soutenir une personne qui t’a fraudé et que tu veux traduire devant les tribunaux. C’est manquer de discernement que d’agir de la sorte.

Troisièmement, dans quel intérêt devrions-nous adresser cette motion? À quoi servira tout ce cirque? Sommes-nous en train de dire à la Côte d’Ivoire que nous ne sommes pas dignes de leur confiance? 
Il y a beaucoup de questions que cette situation pose et que nous ne comprenons pas. Je vous incite fortement à dire non à cette imposture.

Le secrétaire permanent de la CEI Canada.

Blehiri Gahié


RE: NOTE D`INFORMATIONS

Monday, January 18, 2010 8:22 PM

From: 
"Jules Achi Yapi"

To: 
Boujour à tous,

Pour que le débat soit démocratique, il fallait une réunion ou tout le monde est convoqué et présent physiquement. Tu fais des appels individuels et tu appelles ça se prononcer démocratiquement.
Je pensais que nous vivons dans une démocratie ou nous avons la possibilité d`apprendre ce qui se fait ici; alors que nous n`avons rien appris. C`est vraiment dommage pour la Côte d`Ivoire. Et comme cela que nos dirigeants se comportent au pays.

Tu as fait la motion seul au nom de tout le monde ça t`a donné quoi. Je vais voir ce que Mambé va te donner. Du n`importe quoi.

Achi

Re : NOTE D`INFORMATIONS

Monday, January 18, 2010 7:54 AM

From: 
"gondo paul"

To: 
"CEI-CANADA CEI"

Cc: 
"

Monsieur le Président.

Il serait judicieux que vous nous fassiez parvenir une mouture de la lettre que vous désirez envoyer au président accusé, avant de nous soumettre à un référendum.

En effet, n`étant pas nous même au fait des accusations portées, comment pourrions-nous prendre fait et cause pour l`un des parties? (telle était ma 1ère réaction lors de notre dernier entretien téléphonique)
Faites-nous parvenir les accusations, la défense.

L`accusation est elle avérée ou pas? Après lecture, chacun pourra décider de l`action à entreprendre. 
Ne perdons pas de vue que nous sommes tous issus de formations politiques différentes donc de sensibilités différentes, alors prenons garde de nous précipiter dans les méandres dont nous ne connaissons pas les tenants et les aboutissants.

Cordialement à vous.

Paul Gondo

From: manouane

To: 
.

Subject: Oui & Non (nuance)

Date: Sat, 23 Jan 2010 22:18:52 -0500

Bonsoir Monsieur le président CEI-CANADA

Pour l`institution que tu représentes au Canada, il ne faut pas souffler le chaud et le froid. Écoute donc cette voix qui te parle. lors de notre dernier entretien sur le cas CEI Abidjan, je t`ai dit que je soutiens l`institution et mon souhait est qu`elle puisse achever son travail pour le bien de tous les Ivoiriens. C`est à dire, il nous faut aller aux élections. Toutefois, je ne saurais soutenir le premier responsable de la CEI si d’aventure elle commet une faute. Cela est valable aussi pour toi; malgré tout le respect que j`ai pour toi, si tu dérives, tu n`auras pas mon soutien. pour finir mon propos, je dis oui a la CEI comme institution pour nous conduire aux élections, mais non a son président s`il est trouvé coupable des faits a lui reprochés.

Paul Manouan Kassy
Commissaire

(DOCUMENT 2)

NOTE D`INFORMATIONS

Monday, January 18, 2010 4:40 AM

"CEI-CANADA CEI"

To: "Alhassane Bagayogo" "Nathalie Djezon Zemgbo" "Daouda Sidibe" "alexis dobo" "paul melagne" "kraidi Miessan" "paul manouan"

Suite aux appels des Presidents des CEI de l`Etranger, au President de la CEI - CANADA 
vu les accusations contre le President de Robert Beugre MAMBE, il a ete urgent d`informer 
de droit les membres du Bureau de la CEI du Canada et des commissaires afin que chacun 
se prononce democratiquement de maniere a delivrer une formule consensuelle soit en:

- OUI,

- NON,

- NEUTRE,

Lu et Approuve

PRESIDENT

 

Diaspora(1).jpg

 

 

 

 

16:48 Publié dans CEI | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cei

Les commentaires sont fermés.