topblog Ivoire blogs

21/04/2010

PhD Joël Nguessan ou l'ordure d'Etat????

JOEL-NGUESSAN1.jpgUne amie ivoirienne m’avait dit un jour « Lettê na Lettê si tu as beaucoup d’argent il est préférable de garder ton argent hors de Côte d’Ivoire parce que dans ce pays il y a des gens spécialisés dans le chantage ou le racket légal ». J’avais dit à cette amie qu’elle probablement de petits problèmes ! En lisant la sordide histoire de Zégoua Dominique, je me suis dit : « mais quelqu’un m’avait déjà compté cette histoire. » Domnique Zégoua dit avoir été séquestré au domicile du PhD Joel Nguessan, l’obligeant sous peine de mort de lui signer une reconnaissance de dette. Le PhD Joel Nguessan confirme cette version en expliquant qu’il avait été abusé et escroqué par Zegoua Dominique et que c’était le seul moyen qu’il avait de récupérer son argent. Avec une reconnaissance en bonne et due forme que pouvait faire Dominique Zegoua ? Rien ! Il devait donc rembourser, sous contrainte d’auxiliaires de justice, ce qui est présenté par le PhD Joel Nguessan lui-même comme un appui financier, comme une aide financière, comme un don financier et finalement comme une dette !!!!! Terrifiant l’humanisme du PhD Joel Ngiuessan !!!!!

C’est en Côte d’Ivoire que l’on peut voir ça ! Un ami, une connaissance, de bon cœur, se présente à vous et « dit vouloir vous secourir pour sortir de vos difficultés du moment, vous lui faites confiance et vous lui ouvrez la porte de votre maison, il y entre, note avec méthode et minutie tout ce que vous possédez, et dès le lendemain il vous amène la maréchaussée pour transformer son aide supposée désintéressée en dette à rembourser en urgence sous la menace d’armes à feu, et une fois le forfait accompli, les huissiers, et la clameur policière peuvent prendre possession de votre bien et vider vos comptes bancaires, votre bienfaiteur par qui vous juriez et rendiez grâce à « lalou lago », oui le bon samaritain vous traine dans la boue en vous spoliant, en vous dépouillant, en violant votre intimité, les noms et lieux de travail de votre épouse se retrouvent dans les médiats, vos amis sont jetés à la vindicte maçonnique, etc…

Une dette, dans le droit positif d’occident, est une affaire civile ! Or, PhD Joel Nguessan nous apprend qu’il a porté plainte au pénal pour « abus de confiance et escroquerie ». C’est hallucinant ! Est-ce que Dominique Zegoua est allé trouver le PhD Joel Nguessan pour lui faire des propositions malhonnêtes dans le but de lui soutirer son argent ? Ou bien, c’est le PhD Joel Nguessan qui s’est glissé subrepticement dans les affaires de Dominique Zegoua dans le seul dessein affiché de l’en spolier ? Dominique Zégoua peut-il être malhonnête et escroc alors qu’il fait du PhD Joel Nguessan cogérant de son affaire par écriture bancaire ? Dominique Zegoua peut-il être malhonnête et escroc lorsqu’il présente au Phd Joel Nguessan les actes par la signature desquels il devient actionnaire de son affaire ? Assurément non ! Mais voilà, le PhD Joel Nguessan voit dans ces deux actes écrits de la diversion. Il exige des actes authentiques notariés. Rien dans l’explication médiatique ne dit que Dominique Zegoua aurait refusé de faire établir ces fameux actes. Puis comme leur nom l’indique, les actes authentiques sont des actes déclaratifs des parties. Mais avant la déclaration devant notaire, les contractants se reconnaissent-ils mutuellement par écrit ? Assurément ! les documents portant la signature de Dominique Zegoua et la signature d’un compte bancaire au nom de la société n ‘étaient-ils pas des documents majeurs qui intégraient le PhD Joel Nguessan dans les affaires de Dominqiue Zegoua ? D’où vient-il que Dominique Zegoua est abuseur et escroc ?
Le PhD Joel Nguessan a beau jeu de dire que c’est du faux en écriture commerciale et bancaire. On pourrait dire qu’il a raison. Mais les méthodes de la violence policière et des auxiliaires de justice, la séquestration avec la menace avérée ne sont-elles l’indication de ce que le PhD Joel Nguessan avait prémédité la spoliation, par tous les moyens, de Dominique Zegoua ? C’est ça qui me fait froid au dos quand je lis les faits tels que décrits par le PhD Joel Nguessan himself !!!!!! « Je l’ai fait venir chez moi Monsieur Adia pour me signer une reconnaissance de dette avec obligation pour lui de me payer la totalité des sommes que j’ai avancée dans un délai de 5 jours si je n’avais pas ma participation au capital de la société confirmée par un acte notarié
 » On aide ou on donne à quelqu’un de l’argent pour l’aider parce qu’il est en difficulté, parce qu’il a quelques problèmes de trésorerie, et, avant même d’être sorti des difficultés on lui réclame dans un délai de « 5 jours » le remboursement de l’aide ou du don que l’on lui avait fait et qu’il avait peut-être totalement utilisé ! On porte même plainte au pénal et on affiche sa photo. Et on attend probablement de le voir à la Maca et ensuite récupérer son patrimoine. « j’ai porté plainte contre lui pour abus de confiance et escroquerie au commissariat du 8ème arrondissement. Il est bon de préciser que par décision de justice, des huissiers ont procédé à la saisie de son nouveau compte à Uba. » Je n’en crois pas mes yeux. Quel est le sens de la probité chez le PhD Joel Nguessan ? « Toutes les recherches effectuées par le Commissariat du 8ème arrondissement de Cocody pour le retrouver sont restées sans suite. Le dossier est aux mains du Commissaire Kambou et du Lieutenant Gbogbo » Mais pourquoi chercher quelqu’un qui n’a commis aucun tort à autrui ? Quel est le nom du juge qui instruit cette affaire ? S’il y a eu une décision de justice pourquoi continue-t-on la clameur policière ?

Le PhD Joel Nguessan a attenté à la vie de Dominique Zegoua, tente de lui prendre son affaire par des arguties juridiques et des procédures judiciaires qui frisent le règlement de compte irrationnel.
Et le comble de la fausseté morale du PhD Joel Nguessan, on apprend que « Monsieur Adia a tenté à plusieurs reprises d’influencer les policiers en charge de l’affaire en faisant téléphoner par un soi-disant Procureur Diakité ». Voilà quelqu’un qu’on dit couard et fugitif et qui indique par le téléphone sa propre géolocalisation ? Diantre, on est où là ? Notre Kanégnon national nous avait averti : « ceux et celle d’en face ne connaissent que le dialogue western !!!!! » Le PhD Joel Nguessan pratiquerait-il, comme un certain Ezan Akele, des mœurs inavouables avec le commissaire Kambou et le lieutenant Gbogbo ?????? Comment quelqu’un peut-il être introuvable et que l’on nous apprend que son avocat rembourserait quand même le « don » inamical du PhD Joel Nguessan ? Veut-on réclamer des dommages et intérêts en sus du don ? Cherche-t-on une condamnation pénale avec dommages et intérêts ? Que veut prouver le PhD Joel Nguessan ? C’est proprement grossier et c’est ça l’escroquerie, la vraie.

Ce qui m’a déterminé à écrire ce papier c’est que la justice ivoirienne doit répondre à la question posée par Dominique Zegoua et qui est : le PhD Joel Nguessan était-il fondé en droit à séquestrer Dominique Zegoua ? Est-ce que la séquestration avérée et qui est un crime sera-t-elle impunie ? La justice ivoirienne doit répondre pour que de tristes individus comme le PhD Joel Nguessan ne s’arrogent plus, dans notre pays des droits coercitifs, qu’ils n’ont pas.

Je crois que c’est Mitterrand qui a lu, pour nous, dans « Le coup d’Etat permanent », une plaidoirie de Jaurès dénonçant Casimir-Perrier et les les usuriers d’Etat qui guettaient les entrepreneurs et autres hommes d’affaires en difficulté pour leur prendre leur patrimoine. C’est ce que le PhD Joel Nguessan a tenté de faire à Dominique Zegoua. Il a guetté au cœur de l’Etat, il était ministre de la République de Côte d’Ivoire, le patrimoine en difficulté de Dominique Zegoua et avec un cynisme il s’est fait ami de ce dernier avant de tenter, par tous les moyens, de lui prendre son bien en mettant en scène ses pistoléros Kambou et Gbogbo. Et alors que Dominique Zegoua lui a rendu son argent, il le traine devant les tribunaux correctionnels et dans les médiats pour achever de le dépouiller. Divertir la justice ivoirienne !!!!! La justice ivoirienne impunira-t-elle cet acte barbare et de torture physique et morale que le PhD Joel Nguessan a infligé à Dominique Zegoua ?
La Côte d’Ivoire a pris le chemin de sa liberté. Notre justice aussi ! Et les oiseaux de mauvais augure n’y feront rien. La justice ivoirienne doit nous dire si la séquestration est de droit ou un crime !


Le jour se lève toujours
Lettê na Lettê


z5.jpgDans la parution du mardi 20 avril, de « Notre Voie » Joel N’Guessan, porte-parole du candidat de Alassane Ouattara est accusé de vol. L’article signé de Monsieur Serikpa Benson en page 6 fait état de ce que le sieur Dominique Adia Zegoua (Pdg de la société Adiamed) a porté plainte contre ma personne pour vol de produits pharmaceutiques. Dans cet article, selon les dires du journaliste, Monsieur Dominique Adia Zegoua, prétendrait que j’aurais soutiré 12 millions de produits dans ses entrepôts. Je suis autant plus surpris que malgré les dires de l’auteur de l ’article, Sérikpa Benson, il n’a pas cherché à me joindre pour connaître ma part de vérité.
 De quoi s’agit-il ?

 

1. Les faits

Monsieur Dominique Adia Zegoua m’a été présenté par une connaissance comme un jeune homme d’affaires qui avait besoin d’un appui financier pour mieux développer ses affaires. Après notre première rencontre, il m’a invité à visiter les locaux de son entreprise ; ce que je fis et qui m’a permis de rencontrer ses collaborateurs. Ces derniers m’on confirmé que leur entreprise avait effectivement besoin d’un appui. Quelques jours après cette visite, Monsieur Adia m’a demandé de l’aider à dédouaner une arrivée de marchandise. En contrepartie, il me proposait d’être actionnaire à concurrence de 35% de sa société. Je lui ai alors demandé de me remettre les états financiers de l’entreprise afin que je me fasse une idée de la rentab ilité de l’entreprise. Ce qu’il fit sans hésiter. Après analyse, je lui ai donc donné la somme de 3 500 000 f cfa pour le dédouanement des marchandises. 
Quelques jours après, il m’a sollicité pour l’achat d’un véhicule fourgonnette pour le transport des produits. Le montant demandé était de 1 500 000 f cfa que je lui remis aussi.

Je lui ai alors demandé de faire diligence pour que les actes notariés soient établis et signés afin que je devienne effectivement propriétaire des 35%. Pour mieux m’endormir, il fit venir à mon domicile, le Chef d’Agence de la Baci de Yopougon Zone industrielle, Monsieur Etienne Aouro afin que j’appose ma signature sur le compte bancaire ouvert dans cette banque au nom de la société.
 Dans la foulée, il me demande de lui apporter une aide de 800 000 f cfa pour faire face à des pointes de trésorerie. Ce que je fis aussi sans hésiter.

Quelques semaines après toutes ses démarches, j’ai constaté que Monsieur Adia, ne m’a toujours pas fait venir les actes notariés afin de rendre effective ma participation au capital de l’entreprise. Pris de doute, je l’ai fait venir chez moi Monsieur Adia pour me signer une reconnaissance de dette avec obligation pour lui de me payer la totalité des sommes que j’ai avancée dans un délai de 5 jours si je n’avais pas ma participation au capital de la société confirmée par un acte notarié.
 10 jours après, Monsieur Adia me fit venir des actes notariés qui étaient visiblement du faux car il était fait mention d’une Assemblée Générale d’actionnaires à laquelle je n’ai pas participé. Je lui ai donc demandé de faire d’authentiques actes notariés et que si cela n’était pas, il devait me rembourser mon argent.

A partir de cet instant, Monsieur Adia va procéder au déménagement de son entreprise et commencer à vider ses entrepôts pour envoyer les produits vers des lieux inconnus. Les informations en ma possession font état de ce qu’il a fait vider les entrepôts par une fourgonnette de marque Renault Express immatriculée 746 FB 01. Plus grave, il va ouvrir un autre compte de la société à la banque Uba sur lequel il va faire les versements de ses encaissements.

Avertis de ces agissements, j’ai porté plainte contre lui pour abus de confiance et escroquerie au commissariat du 8ème arrondissement.

Il est bon de préciser que par décision de justice, des huissiers ont procédé à la saisie de son nouveau compte à Uba. Informé par un complice au sein de la banque, il a procédé au retrait de tout ce qui se trouvait sur son compte pour le mettre sur le compte de son épouse dans la même banque.

Monsieur Adia, sachant qu’il était recherché va envoyer ses émissaires vers moi pour me présenter des excuses et me proposer un premier échéancier de remboursement qui n’a pas été respecté.

Il ne se présentera jamais aux convocations.

 

2 . L’avis de recherche

Monsieur Dominique Adia Zegoua est actuellement recherché par la Police, contrairement à ses dires, pour escroquerie et abus de confiance portant sur la somme de 5 800 000 francs cfa. Les convocations qui lui ont été transmises par le biais de son épouse qui travaille à la Rti sont restées sans suite. Il a déserté le domicile conjugal après avoir fait déménagé les locaux de son entreprise. Toutes les recherches effectuées par le Commissariat du 8ème arrondissement de Cocody pour le retrouver sont restées sans suite. Le dossier est aux mains du Commissaire Kambou et du Lieutenant Gbogbo.

Quand l’avis de recherche a été lancé et publié, Monsieur Adia m’a appelé pour me dire qu’il fera tout pour me salir et que le plus grand perdant sera moi car je suis porte parole du Président Ouattara. Ce jour là, en présence du Commissaire, je lui ai dit au téléphone, que cette affaire n’avait rien de politique et qu’il gagnerait à se présenter à la convocation pour prendre des engagements fermes pour le remboursement de ce qu’il me doit.

Je tiens à préciser aussi que Monsieur Adia a tenté à plusieurs reprises d’influencer les policiers en charge de l’affaire en faisant téléphoner par un soi-disant Procureur Diakité.

3 Le remboursement

Contrairement à ses dires, Monsieur Adia a procédé à ce jour au remboursement de la somme de 2 500 000 dans les mains de l’officier en charge de l’affaire au 8ème arrondissement. Son avocat a fait la promesse ferme de rembourser le reliquat, soit 3 300 000 le 22 avril 2010.

4 Conclusion

C’est à la veille de cette échéance qu’il a jugé nécessaire de faire publier cet article qui est un tissu de mensonges. Il ressort de cette affaire que le plaignant que je suis me retrouve la victime. Ce qui n’est pas surprenant sous nos cieux depuis 10 ans.

Ma plainte est toujours valable et justice sera faite quelque soit ses gesticulations. Qu’il ne croit pas que son pseudo engagement politique aux côtés des équipes de campagne de Laurent Gbagbo (c’est une manœuvre pour essayer de se soustraire à la justice) va le sauver. J’ai demandé à cet effet, à Gervais Coulibaly, porte parole de Gbagbo, de nettoyer son équipe, car Monsieur Dominique Adia Zégoua est un escroc. Cela ne peut que ternir l’image du Cap-Ur Lg. En ce qui me concerne, je reste serein car toutes les manœuvres visant à atteindre le Président Ouattara par ma personne ne prospéreront pas.

Joël N’guessan

Porte-parole d’Alassane Ouattara

 

Les commentaires sont fermés.