topblog Ivoire blogs

11/11/2010

28 Novembre 2010

 

690559009.jpg

Le deuxième tour de l'élection présidentielle présente c'est vrai le risque de violences politiques. Mais c'est justement et précisément à cause de ce risque épouvantable qu'il se tient. Sa fonction, maintes fois rappelée par les protagonistes, est de servir de catalyseur au règlement définitif et durable de l’inconscience rebelle et identitaire. Elle est la méthode cathartique choisie. La solution aux  fantasmes individuels, aux fébriles peurs collectives.

C'est aussi ça le sens des lieux inconnus de la démocratie occidentale quand elle se pose en palabre africaine, une modalité de mise en lumière de ses effroyables zones d'ombre.

Tout le monde, sans être forcément sorcier, connait donc la nature évanescente de la quadrature du cercle ivoirien. La guerre si le woudi de Mama gagne. Massacres s’il perd. En tous cas, la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens sont les otages de réseaux et officines effroyablement criminels

 


1. Victoire de Lmp

Pourquoi y aurait-il la reprise de la guerre si Laurent Gbagbo gagne ? Pourquoi cette certitude affichée par nombre d’observateurs ? L’argument justificateur de cette conviction est esquissé par le Pdci. Les allégations, que nous savons malhonnêtes, très vite, s’imposeront, comme vérité infaillible, à la Dépêche diplomatique et aux puissants réseaux de l’Internationale libérale des Institutions de Bretton Woods . Elles serviront la cause du Frater Dramane Allasane Ouattara. Des loges en sorcellerie de Chirac, on dira et écrira sans aucune précaution que Laurent Gbagbo a acheté les consciences et les suffrages des électeurs Akan et des commissaires Cei. Le Fpi a triché !!!! » Plus clairement, on accusera l’Autorité administrative Cei et le Conseil constitutionnel d’être aux ordres de Laurent Gbagbo et du Fpi.

Le discours d’investiture du Frater Dramane Allassane Ouattara par le Rhpd porte les traces de cette diablerie politique. On peut suivre la véritable nature du Frater Dramane Allassane Ouattara. Il excite déjà ses partisans. Il leur a indiqué le seul mot d’ordre qu’il sait correctement formuler : « nous ne pouvons pas perdre parce que nous avons un écart de plus de 20 points avec le candidat du Fpi !! ». N’est-ce pas préparer les esprits simplets à la violence gratuite ? Le Frater continue, prétend même que le Rhpd est « une majorité écrasante à plus de à 60% des suffrages exprimés ». Quelle brillante intelligence doctorale !!! Plutôt quelle sorcellerie électorale !!!! Le Frater Dramane Allassane Ouattara dit être le propriétaire exclusif des suffrages des Ivoiriens portés sur Aimé Henri Konan Bédié, sur El hadj Albert Mabri Toikeuse, sur Innocent Kobenan Anaky et sur lui-même. Comme ses amis politiques ont la « suprématie » des suffrages, ils ont aussi le bilan des « miracles socio-économiques » du fondateur de la Nation ivoirienne. Et ici, le Frater Dramane Allassane Ouattara ment par omission volontaire. L’ampleur de la « faillite » du « système » Houphouët a finalement imposé au Frater en quête d’onction quelques figures rhétoriques dissimulatoires. Il a occulté son échec de 1990 à 1993. Le leg houphouëtiste est un rictus amer. L’ardoise de la dette publique est évaluée à plus de six mille milliards.

Ce qui est surtout insolent et indécent, c’est l’affirmation péremptoire selon laquelle le Rhpd serait porteur des idéaux de justice, de liberté, de grandeur, de probité, de rigueur, d’honneur, de droiture. Le Frater Dramane Allassane Ouattara a oublié qu’il a privé de parole la justice de la Côte d’Ivoire. Il a oublié la fameuse théorie de « la suspicion légitime » de 1992. Le Frater Dramane Allassane Ouattara a oublié l’illégale « ordonnance anticasseurs » appliquée aux dirigeants et militants Fpi. Le Frater Dramane Allassane Ouattara a oublié qu’il est au monde le seul Premier ministre à avoir appliqué une loi non publiée. Quelle probité et droiture dans l’exercice de fonctions éminentes !!!! Le ridicule ne tue pas ! Il a oublié tous ses actes fascistes. N’avait-il pas accusé le leader Fpi d’avoir mis le feu à son propre véhicule et avec « un gourdin » ordonné de casser tout le Plateau sauf les bureaux de Dominique Nouvian épouse Folleroux épouse Ouattara ? A l’époque, Jacqueline Lohouès-Oble, alors son ministre de la justice, n’avait-elle pas déposé discrètement son dossier de demande de naturalisation sur le bureau de Félix Houphouët-Boigny. Le porte-voix du Rhpd est un violent mythomane. D’aucuns disent par politesse qu’il n’est que « menteur ». Le Frater Dramane Allassane Ouattara est un « pervers » selon le mot « Du mensonge à la violence » d’Hannah Arendt. Il se construit déjà l’image de victime et de frustré

2. Défaite de Lmp

Pourquoi y aurait-il une froide orchestration de génocide de certaines populations sudistes, comme certains commencent à l’écrire, si Laurent Gbagbo perdait ? Remettra-t-on avec subtilité le disque du logiciel de la poudrière identitaire ? Le gbich des patronymes du Nord et des grands boubous occupera-t-il tout l’espace médiatique.

Les plumes pessimistes vaticinent déjà. La quasi totalité des leaders de la gauche Fpi seront éliminés et Laurent Gbagbo accusé devant la Cpi de génocide des Nordistes parce que Nordistes - cette accusation est portée par Blaise Compaoré, le chef « harki» et « tirailleurs » des réseaux maçonniques de Chirac et Sarkozy. Le comportement irrationnel de Konan Bédié en est la première traduction. L’empereur du Mambè avait une belle occasion pour démùonter aux Ivoiriens l’usurpation de la nationalité ivoirienne de Frater Dramane Allassane Ouattara. Il se dédit. Il va porter avec lui sa honte dans son doré caveau de Daoukro !!!! Petit rappel ! Notre Nzuéba national est celui-là même par qui est venu le lynchage de la rue du Frater Dramane Allassane Ouattara ???? Dans tous les cas de figure, l’enfant du Mambé ivoirien est le principal accusé. C'est lui qui, dans Les chemins de ma vie, a frontalement soupçonné et accusé la Franc-maçonnerie d’activités subversives et criminelles en Côte d’Ivoire. C'est lui Konan Bédié qui a osé trainer, dans la boue, un franc-maçon, de la même dimension que Hariri, l’ami libanais des Chirac. Comme toujours, les Francs-maçons français ont prétexté la stigmatisation et l’exclusion de populations ivoiriennes et du Frater< /i> Dramane Allassane Ouattara pour humilier notre Nzuéba national. Un coup d’Etat loufoque !!!! Henri Konan Bédié a payé sec son « impertinence, somme toute littéraire. On ne vilipende pas impunément un Franc-maçon !!!!! Il est intolérable de penser et surtout écrire dans un livre qu’un Franc-maçon ait pu être faussaire, malhonnête et violent. Par sa posture illisible depuis Marcoussis, notre Nzuéba fait amende honorable. Il s’est mis à la disposition des maîtres autoproclamés de l’Afrique noire.

3. Coup d’arrêt aux officines

Ce mois de novembre 2010 mettra-il un coup d’arrêt sec à la sorcellerie maçonnique? Tout l’indique. La fable de la peau de l’ours du poète nous invite déjà à la vigilance organisée et méthodique. Nous ne devons rien laisser au hasard. Tout, mais absolument tout doit être soumis à l’épreuve de vérité, au gôpô de la Palabre africaine.

1. Se mettre en rangs serrés et compacts derrière Laurent Gbagbo, le candidat de la Côte d’Ivoire pour la Côte d’Ivoire.

2. Utiliser notre bulletin de vote de façon à prévenir la frustration théorisée et  programmée, à  dissuader des phalanges maçonniques.

3. Occuper, par notre mobilisation électorale, tous les lieux de dépouillement, de comptage, de transmission et de publication des résultats du scrutin. Les puissants ennemis de notre Patrie ne se sont pas assagis malgré leur déculottée militaire, politique et diplomatique.

Le 28 novembre 2010 Laurent Gbagbo gagnera cette élection ou nous disparaitrons tous et toutes. Non, que dis-je ? Nous ne disparaîtrons pas. Nous devons nous organiser et mobiliser toutes les forces vives, tous les fils et filles de notre nation le 28 novembre 2010 pour faire barrage aux spécialistes de la violence, aux frustrés chroniques, pour ramener les va-t-en-guerre à des sentiments respectables et responsables, à des actes de sagesse.

Le jour se lève toujours

Lettê naa Lettê

 

rci_tendences_regions_pr.gif

 



On lira avec intérêt « Après la faillite l’espoir » de Séry Bailly et « L’envers d’une légende » de Marcel Amondji. L’un et l’autre décortiquent la faillite (Bailly) du système néocolonial (Amondji) ivoirien. Avec la publication de L’envers d’une légende, l’école africaine de Bordeaux a fermé ses portes politologiques. Oh ! Christian Bouquet y officie encore. En tous les cas Médard et Faure n’ont plus rien écrit de sensé et cohérent sur la Côte d’Ivoire. Ce sont les Vincent Hugeux et autres Hoffnung ou Judith Ruel qui partitionnent la Côte d’Ivoire. Mbembé et Koné Bakary officient désormais au Canada pour l’Ivoirien et en Afrique du sud pour le camerounais.

Quand je visite l’histoire du Liban, j’y trouve des similitudes avec la Côte d’Ivoire. Petit pays prospère du Proche Orient, il a été détruit par quinze ans de guerre civile. A la relève, c’est le clan Hariri qui y contrôle tout, surtout les fondamentaux de l’économie et l’essentiel du pouvoir d’Etat. Ils sont Francs-maçons !!!!! Quelle coïncidence ????

 

02:32 Publié dans Polémique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.