topblog Ivoire blogs

20/12/2010

Le temps de répondre - 1. Obama comme Bush

1382683386.JPG"Regardez-moi ça! Des nageurs dont on voit le dos. Des masques dont on connaît désormais la main invisible. Des menteurs sans scrupules. Des égorgeurs sans foi ni loi". Ainsi parlait le Kanégnon ivoirien. Il a eu raison sur toute la ligne. Les masques tombent chaque jour. Tout s’éclaircit. La danse funeste est sur sa fin. L'ordre maçonnique est défait. Il est désormais sommé de plier bagages pour quitter la Côte d’Ivoire.

Mais une chose est troublante dans tout ce capharnaüm. C’est l’Administration subitement bavarde des Etats-Unis d’Amérique sur la Côte d’Ivoire. Qu’est-ce qui fait sortir la puissante Amérique de ses gongs ? Pourquoi bande-t-elle ses muscles onusiens ?  Pourquoi lance-t-elle des ultimatums irrationnels aux dirigeants ivoiriens ? Pourquoi ce petit pays pauvre d’Afrique noire ? D’aucuns répondront avec Hampaté Ba. « Il n’y a pas de petit conflit » !!! Il doit y avoir des raisons forcément stratégiques pour l’Amérique Obama. Pourtant, de nombreux Africains ont salué l'élection de Hussein Barack Obama. Pour la première fois, dans l’histoire récente de l’humanité, un demi Noir certes, mais Noir quand même, venait d'accéder à la plus haute fonction du plus puissant Etat de la terre. Les élites noires y ont vu le signe de la possibilité de la Renaissance de l’Afrique des Noirs.

On a même décrété des journées entières de fête. On saluait disait-on le retour de l'homme noir dans l'humanité. Le Nègre de Césaire, l’Homme noir se réappropriait sa dignité longtemps mise entre parenthèse par l'Homme blanc. Par certains hommes blancs.

Le leader américain de père Kenyan a effectué un voyage au Ghana, chez Nkrumah. Là, aussi les Africains ont vu un acte majeur et historique. Le symbolisme politique et culturel du geste n’est plus à commenter.  Et qu’est-ce que l’on nous sert aujourd’hui en Côte d’Ivoire depuis les Etats-Unis d’Amérique ? La voyousie maçonnique comme nous l’avons vu au Libéria de Tolbert, au Cameroun de Ahidjo, au Gabon de Odimba. On voit l’humanisme des casques bleus sous nos yeux couvrir la barbarie rebelle. Le Rwanda est, à retardement, filmé directement en Côte d’Ivoire.

Sans que l'on sache pourquoi, l'administration Hussein Barack Obama a décidé de plonger la Côte d'Ivoire dans la violence et la barbarie d'une nouvelle guerre civile. C'est ce que rapportent tous les témoignages crédibles et vérifiables par le commun des mortels. Et une seule question est sur les lèvres et dans la tête de tous les Ivoiriens. Pourquoi tout ca? Pourquoi cet acharnement a vouloir le désordre dans ce petit pays? Pourquoi cherche-t-on à dégommer les institutions de l'Etat de Côte d'Ivoire?

J'ai donc cherche partout les arguments qui permettent de donner du sens et de la cohérence à cette défiance. Je ne pense pas avoir trouver la bonne réponse tellement les choses réelles et virtuelles se bousculent en moi.

J'esquisse ici une tentative, peut-être hasardeuse, de mise en lumière de l’opacité des arguments et postures, de toutes les postures qui occupent l’opinion mondiale. J’utilise pour cela la lettre ouverte. Elle est ouverte directement à vous, Hussein Barack Obama, Président des Etats-Unis d'Amérique. Vous êtes encore en fonction, donc vos actes sont, en puissance, des décrets de vie ou de mort. Irak, Afghanistan en témoignent éloquemment !  Vous êtes dieu sur terre !!!!

J'ai décidé de décliner tout votre nom pour éviter le roman ou l’amalgame. Car c’est à vous que je m’adresse, à vous Hussein Barack Obama.

D'abord je dois vous avouer ceci. J'ai été peut-être seul au monde à avoir demandé à ma fille unique qui vit en Côte d'Ivoire d’éviter tous les lieux où votre nom serait prononcé. Elle m'a demandé pourquoi. Elle a beaucoup insisté puisque justement autour d'elle tout le monde ne jurait que par vous, tout le monde vous citait en exemple d'une belle réussite d'un demi Noir dans une administration dominée par les Blancs.

L'objet de cette lettre, vous l’aurez compris, c'est de vous dire ce que j'ai répondu à ma fille. C’est surtout vous inviter à penser par vous même.

Votre double nom Hussein Barack m'a indiqué la voie de lumière, la voie qui me permettait de comprendre ce qui s'était passé en septembre 2001. Vous êtes l’élu américain d’après la tragédie des Twin Towers à New York !!! Les deux premiers segments de votre nom, comme les Twin Towers, sont les fondations antagonistes de l'Humanité dite civilisée. Mais voilà le troisième membre de ce même nom Obama qui sonne "banania" s’est posé ou apparaît  être un liant, une sorte d’ouverture à la réconciliation de l'humanité avec elle même. Ce liant Obama pouvait être aussi un masque! Très vite, j'ai conclu que votre fulgurante ascension présentait un affreux piège. Vous ne pouviez pas ne pas servir, au sommet de l’Etat fédéral des Etats-Unis  des intérêts criminels. C’est ce qui est en train d’arriver. Tout me donne définitivement raison.  Les lumières noires de Côte d’Ivoire vous désignent comme principal agent déstabilisateur. L’ambassade des Etats-Unis, à Abidjan, est désormais le deuxième siège du gouvernement fantoche du Golf Hotel.

Le jour se lève toujours

Lettê naa Lettê

 

Commentaires

Affi Nguessan le dit avec les lumières nègres: « Sur quelles bases et quelles sont les motivations qui, selon vous, justifieraient la victoire d'Alassane Dramane Ouattara? »

Écrit par : lettê naa Lettê | 01/04/2011

Nous sommes dans un monde ou le ridicule,le vide et le manque de raisons font helas "grandir "certains especes humains en afrique comme gouverneur avec rang de chef d'Etat.N'est-ce pas cela un manque total et une absence evidente de ce qu'on doit etre ...j'ai mal a la cote d 'voire
que je redresserai dans le Droit et courage avec Dieu qui sera ma boussole et la seule boussole. matt k

Écrit par : gbagbade | 22/04/2011

Nous sommes dans un monde ou le ridicule,le vide et le manque de raisons font helas "grandir "certains especes humains en afrique comme gouverneur avec rang de chef d'Etat.N'est-ce pas cela un manque total et une absence evidente de ce qu'on doit etre ...j'ai mal a la cote d 'voire
que je redresserai dans le Droit et courage avec Dieu qui sera ma boussole et la seule boussole. matt k

Écrit par : gbagbade | 22/04/2011

Les commentaires sont fermés.