topblog Ivoire blogs

21/03/2011

Aux armes citoyens!

 

9(21).jpgLe franco-capverdien Franklin Tavares a ouvert une lettre à Stéphane Hessel. Le blog de notre ami Fernand Agbo en a fait écho. J’ai déposé un commentaire au bas de cette sotte lettre. Je le reprends en l’affinant sur ce blog.

Lisez-là et dites-moi si vous avez compris quelque chose au charabia qui se prétend philosophique de notre ami Franklin Tavares? L’apprenti sorcier franco-capverdien ou philosophe hégélien dit avoir  écrit une lettre indignée!!!! Indignation finalement virtuelle et ubuesque? Assurément. Examen critique de l'appel littéraire à s'indigner de Stéphane Hessel. A la lecture détaillée, on est amené à conclure que le palabreur franco-capverdien fait finalement le constat désabusé de ce que lui-même est incapable de s'indigner. Efficacement ! Sa voix ou sa parole est inaudible au delà de sa garçonnière de Paris. Il demande finalement à Stéphane Hessel, un patriote francais, de s'élever contre les siens pour défendre les Noirs d'Afrique noire.

 


Infantilisme chronique. Jusqu'a quand les Noirs s'en remettront à leurs bourreaux pour se défendre!!!!!! Non ! Non ! Non ! Franklin Tavares!!!! La philosophie du droit, c’est fini ! Hegel, nous disent Omontundé et ses amis, était un esclavagiste, un négrier comme on dit. Ses disciples feuerbachiens ou jeunes hégéliens ont bien expliqué le déterminisme historique : l’homme noir  sera toujours esclave dans la maison de Sem et Japeth. Tavares devrait relire Robert Misrahi discutant la question juive de Marx. Kant n’a pas fait mieux avant le philosophe d’Etat allemand. Son anthropologie consacre la « suprématie blanche » selon le mot de Ama Mazama. Il ne faut pas se voiler la face. Ce qui se joue aujourd’hui c’est de savoir si nous devons redevenir esclaves, en Côte d’Ivoire, des Delafosse, des Gervais et Achi !!!!!

Le papa blanc du petit nègre, c'est fini tout ca!

L'homme noir et ivoirien a naturellement tous les matériaux théoriques et les outils adéquats pour sa liberté, pour s'affranchir des planifications macabres qui rythment son quotidien. Il lui appartient de les utiliser pour mettre un coup d'arrêt sec et définitif à la source de sa tragédie de plus de cinq cents ans. C'est ce qui est en question en Côte d'Ivoire. Les Ivoiriens, individuellement et collectivement, savent ce qu'il faut faire. Ils ont entrepris de mettre en place les actions dans ce sens. Ils n'ont pas besoin de l'indignation coloniale et néo-coloniale. Ils ont décidé de se débarrasser justement du recours à la bonne conscience fantaisiste de gens comme Stéphane Hessel.

René Cassin et tant d'autres ont élaboré des instruments de manipulation et de domination du monde par l’Occident européen. Il nous faudra lire Marc Agi faisant le portrait de René Cassin pour saisir la vraie portée éthique et morale de ce qui est en passe de devenir la nouvelle bible de l'Humanité, les premières ayant éloquemment failli.

Tant que les Etats européens étaient individuellement puissants pour organiser les massacres génocidaires un peu partout, d’Amérique en Australie, ils nous parlaient du caractère lumineux et indépassable du Léviathan hobbien, de l’Etat jacobin comme on dit. En France, on a affranchi les Juifs et maintenu les Noirs en déportation et derrière les barreaux de l’Edit royal. C’est Badinter qui l’a écrit. Et tous les historiens noirs l’étayent. Depuis, ils se mettent ensemble pour nous faire accepter de force ou de gré leur vision mondialiste de l’Humanité sans Etats souverains sauf si ceux-ci se mettent à leur service. Et partout, ils saucissonnent les Etats républicains comme l’Urss, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie. Ils créent même à leur convenance de nouveaux Etats comme le Kosovo, l’Erythrée, le Sud Soudan, le Timor oriental, etc... Ils se gardent bien de reconnaître le pays basque, la Corse, le Sahara occidental comme de véritables Etats à libérer de leur joug. Ils projettent de créer la République du Nord en partition de la Côte d’Ivoire, le Darfour au Soudan après la scission du Sud Soudan, etc... La Palestine ottomane a finalement disparu dans les Résolution malhonnêtes de la Société des nations.

On pourrait donc poser une question à notre ami philosophe de troqué parisien. Quel est le bilan de soixante ans de déclaration des droits humains? Qu’est ce que les droits clamés et proclamés ici et là ont apporté de nouveau aux Noirs d’Afrique en dehors de leur infantilisation permanente et leurs massacres génocidaires : Cameroun, Biafra, Congo, Rwanda, etc... Partout, c'est la multiplication de la barbarie pour le compte exclusif de l'Occident maçonnique: France, Royaume Uni, Etats Unis d'Amérique. Notre philosophe franco-capverdien est un sot « répétiteur sans talent ».

La « Fraternité » maçonnique de Ségolène Royal son mentor en est la preuve patente. Lisez et relisez son "indignation" de Dakar et constatez son silence assourdissant sur la Cote d'Ivoire en voie de décapitation par les loges maçonniques de Juppé.

 Franklin Tavarès, il faut savoir que c’est Juppé qui était aux Affaires étrangères du gouvernement de Balladur lorsque le Rwanda a été soumis à l’absolue barbarie. Nous n’avons pas, nous n’aurons jamais la mémoire courte. Les derniers propos de Guaino confirment notre détermination à prendre en main notre destin individuel et collectif en Côte d’Ivoire et dans les pays des Noirs. Ces têtes brûlées ont pris en otage la Ligue arabe et réussi à condamner la Jamahiriya libyenne. Elles font la même chose en Afrique de l’Ouest où elles ont pris en otage la Cedeao pour détruire la Côte d’Ivoire. Il n’y a donc plus place à l’indignation des mots mais à l’action révolutionnaire qui nous débarrasse de l’Etat criminel des loges maçonniques de l’Occident européen. C’est ça la voie sûre pour la palabre civilisée chez nous. Nous ne voulons plus attendre l’indignation de patriotes blancs et « fiers d’être français » comme a pu l’écrire Max Gallo.

Franklin Tavares ne se comprend pas. Il répète comme un automate ce qu'il a lu ici et là ou ce qu'il a entendu dans les bistrots philosophiques de France. Sa lettre indignée à Stéphane Hessel est nulle et sans objet. Un acte colonial et néocolonial banal!

 

Le jour se lève toujours

Lettê naa Lettê



«Dans les discussions, les négociations et les jeux d'influence qui sont en train de se déployer autour de l'affaire ivoirienne, on peut espérer arriver à un résultat», a-t-il déclaré sur Rmc. «Je ne peux pas vous dire dans quels délais». «Il y a toujours une part d'incertitude, nous verrons alors quelles mesures il faut prendre si nous ne parvenons pas à ce résultat [le départ de Gbagbo] mais pour l'instant nous avons bon espoir», a poursuivi Henri Guaino.

 

14:43 Publié dans Polémique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.