topblog Ivoire blogs

02/04/2011

Dégage Sarkozi!

480435753.jpgSarkozy, Obama, Ban Ki Moon et leurs « harkis » noirs égorgent massivement en Côte d’Ivoire depuis au moins huit ans.

Sarkozy tue en Côte d’Ivoire

Obama tue en Côte d’Ivoire

Ba Ki Moon tue en Côte d’Ivoire

Une certaine Afrique tue en Côte d’Ivoire

L’Union européenne tue en Côte d’Ivoire

L‘Onu tue en Côte d’Ivoire

Et Badinter jubile

Et Védrine jubile

Et Peilhon jubile

En attendant de s’indigner

A l’horreur

A  l’inavouable

 


Le 18 septembre 2002, éclate, en Côte d’Ivoire, au lendemain de la formation d’un gouvernement d’union nationale, une guerre imbécile dont on comprend aujourd’hui tous les tenants et aboutissants : domination sans partage sur le monde des sociétés secrètes de la Franc-maçonnerie dénoncées naguère par le Président JF Kennedy avant d’être lâchement assassiné. Et ce pays qui se dit être un pays de liberté, de vérité et de démocratie, n’est toujours pas arrivé à dire au monde entier les noms des commanditaires de l’effroyable assassinat du Président catholique des Etats-Unis d’Amérique. Enfin !!!

La France de Chirac et Sarkozy, les Etats Unis de Bush et Obama, l’Onu de Koffi Annan et Ban Ki Moon ont accouru hypocritement selon le mot de Gary Bush au chevet de la Côte d’Ivoire au nom de la Déclaration universelle des droits de l’homme de René Cassin.

Ils étaient donc en Côte d’Ivoire pour aider à la restauration de l’intégrité territoriale du pays des Krou, des Akan et des Mandé. Ils le partitionnent dans des fleuves de sang.

Ils étaient donc en Côte d’Ivoire pour aider au respect des lois et des Institutions démocratiques de la République. Ils violent dans le sang la dignité non négociable des Ivoiriens. leur mandat de protection des Ivoiriens.

Ils étaient donc en Côte d’Ivoire pour aider ceux et celles qui incarnent l’autorité de régulation sociale et politiques de l’Etat ivoirien. Ils les assassinent par centaines de milliers de charniers du Wê. Leurs hélicoptères de combats français et américains déversent partout les tueurs à gage achetés un peu partout en Afrique noire.

Ce soir, samedi 02 avril 2002 2011, Hussein Barack Obama, Nicolas Sarkozy de Nagy de Bocsa, Ban Ki Moon et leurs harki ou tirailleurs Dozo ont décidé l’inavouable selon le mot de Saint Exupéry  au Rwanda. Ils ont décapité l’Etat de Côte d’Ivoire malgré les « propositions contraignantes » dont la nomination d’un Haut représentant de l’Union africaine en vue d’organiser concrètement l’évaluation du processus électoral du 28 novembre 2010. La Côte d’Ivoire filme à retardement ce qui s’est passé au Rwanda. La Côte d’Ivoire donne à comprendre les guerres secrètes en Afrique noires et dans le monde lorsque l’Onu se déploie pour prévenir les droits universels présumés et qui finalement sont la protections des intérêts cupides et mafieux de la Franc-maçonnerie de l’Occident.

On le voit, le caractère malhonnête des « propositions contraignantes » de l’Union africaine n’est plus à démontrer. On est démocrate, laïc et moderne quand on sert la prédation de l’Occident au nom de la « loi morale » de Bernard Henry Levy. Doit-on rappeler que l’administration Jean Ping a inventé une nouvelle dialectique politique. On dit, comme une pirouette indigne, reconnaître l’élection virtuelle de Dr Dramane Allassane Ouattara. Sans arguments juridiques viables et fiables. Sans indiquer le procès verbal de l’institution administrative indépendante ivoirienne citée en longueur de communiqués loufoques. On demande même au Dr Dramane Allassane Ouattara de se faire investir suivant la cérémonie prévue par les lois de son pays. On dit reconnaître l’autorité du Conseil constitutionnel et déniant au même Conseil constitutionnel la légitimité de l’Arrêt rendu le 03 décembre 2010 dernier.

La Licorne, l’Onuci, et leurs harkis, tirailleurs et Dozo ivoiriens et noirs sous le commandement de Gnakoudès Bérénat (Togo) et Hamadoun Touré (Mali) massacrent dans le silence de l’Edit royal de l’Onu maçonnique.

L’Union européenne couvre le crime de génocide par l’embargo sur les médicaments pour les malades de Côte d’Ivoire. Elle est complice active du génocide des Wê dans l’Ouest ivoirien. Et dans Abidjan intra-muros, l’Union européenne couvre l’expédition génocidaire des Atchans pour avoir soutenu le Kanégnon ivoirien. L’Union européenne couvre en complice le génocide des Guerê parce que Guérê et cela sur instruction du capitaine Alla Kouakou Léon qui fut naguère préfet militaire dans le Wê. Aujourd’hui le même Alla Kouakou y découvre des charniers et armes de destruction massive.

Le peuple ivoirien les « mains nues » se défend comme il peut. Les enfants du pays ou jeunes patriotes sont partout dans les rues d’Abidjan pour faire barrage à l’extermination des Ebriés, des Adioukou , des Sudistes et leurs quelques alliés du Nord chassés de leurs terroirs du Nord par les Dozos ou « harki noirs » de Hussein Barack Obama, Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa et Ban Ki Moon.

On l’aura compris, l’impérialisme maçonnique a creusé son propre « tombeau en Côte d’Ivoire » pour reprendre maladroitement le mot de Jacques Vergès. Parce que nos parents résisteront jusqu’au dernier souffle. Et comme ils survivront, l’Occident maçonnique sera finalement chassé des terroirs des Mal Gans de 1475.

 

Aux expéditionnaires à la Jules Ferry, on dira donc, dès ce soir, strictement et sans concession possible les mots du poète des Lumières ivoiriennes.

Dégage Hussein Barack Obama !

Dégage Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa !

Dégage Ban Ki Moon !

De la Côte d’Ivoire libre et digne

De l’Afrique des Noirs libre et souveraine

De l’Humanité noire désormais réconciliée avec elle-même

 

Le jour se lève toujours

Lette naa Lettê

Les commentaires sont fermés.