topblog Ivoire blogs

10/03/2011

Le droit et la vérité nus

elephant001-1.jpgLe panel de l'Ua vient de confirmer la seule vérité qui vaille: le juge suprême en Côte d'Ivoire a un nom. C'est le conseil constitutionnel. C'est le conseil "inamical" qui a été donné à Dr Dramane Allassane Ouattara. Le Sud africain, le Mauritanien, le Tchadien,  le Tanzanien et le Burkinabé n'y ont pas été par trente six chemins.

Notre ami Labertit rappelle ici les faits. On a beau chercher, les faits sont têtus. Ils sont les mêmes. Pourquoi avoir assassiné la nièce de Malick Issa Coulibali? Comment peut-on dire que les barbares de Dr Dramane Allassane Ouattara n'ont pas imposé leur vote aux Ivoiriens du Nord comme l'unique choix pour être en vie. A-t-on fait des enquêtes pour savoir si des milliers d'Ivoiriens n'ont pas été assassinés dans le silence total. La barbarie au PK 18 pour le compte exclusif de  Dr Dramane Allassane Ouattara n'éclaire-t-elle pas suffisamment sur ce qui s'est passé derrière le rideau de fer?

Merci Guy pour la qualité de votre plume. Nous sommes debout. La Côte d'Ivoire est le tombeau des "guerres secrètes" des voyous. On disait à la fin du dix-neuvième siècle: "guerre d'expansion coloniale" et les théoriciens étaient des républicains bien Français. Ils utilisaient les tirailleurs et autres "Senoufo farouches" selon le mot de Fofana Lamassou.

Les temps ont changé et un patriote africain nous est né sous le Fromager des Gognoa. La Côte d'Ivoire et l'Afrique ont entamé le processus irréversible de la liberté et de la dignité individuelles et collectives.

 

Le Jour se lève toujours

Lettê naa Lettê

 

 

Lire la suite

21:56 Publié dans Mémoire | Lien permanent | Commentaires (0)