topblog Ivoire blogs

03/10/2010

Honteux!

affaire-kpatcha.jpgUn opposant politique à Faure Eyadéma remis, menottes aux poignets, aux autorités togolaises venues expressément le chercher à Abidjan. La difficulté est que l'on n'a pas communiqué, à Abidjan, sur cette triste histoire. Ce Togolais a-t-il, du sol ivoirien, commis des actes répréhensibles par notre droit et nos lois ? Que lui reproche-t-on en Côte d’Ivoire ? J’ai constaté quelque part que Laurent Gbagbo avait été le « complice » du tristement célèbre Félix Houphouët-Boigny. S’appuyant sur les « propos peu amènes » des amis de Laurent Gbagbo, l’enfant monstre de Kimoukro éradiquera toute vie humaine dans le Guébié et brisera les luttes pour la liberté du royaume du Sanwi. On me l’a reproché !!!

Laurent Gbagbo a oublié ce qui donne sens à sa fierté de «l’Etat debout ». Il a oublié que c’est le sang des patriotes ivoiriens et des patriotes africains dont des patriotes togolais comme celui qu’il humilie et extrade qui ont fait bloc autour de lui. Ce sont les patriotes togolais qui ont éventé les abracadabrantesques « réunions blanches » dans les caves de Lomé. C’est cette lutte des patriotes togolais qui a poussé Eyadéma père, « médiateur dans la crise ivoirienne », à sortir des miasmes des réseaux « abracadabrantesques ». Le maréchal de logis de Lama-Kara n’en survivra pas. On fera la promotion de l’un de ses enfants pour occulter la terrible vérité. Le morbide scénario a été reproduit au Gabon. Lorsque « l’ami de trente ans » a commencé à douter des arguments qui justifiaient la crise ivoirienne, il a été accusé de tous les torts de la terre. Il est mort dans l’indignité totale dans une banlieue européenne. Pour garder le secret « abracadabrantesque », on fit là-bas aussi la promotion de l’un de ses enfants !

Les mentors du bourreau togolais ont ordonné de traquer tous ceux et celles qui pouvaient constituer une source crédible de contestation des fondations mafieuses et sanguinolentes de son pouvoir. Les victimes sont désormais, au Togo, des bourreaux selon Laurent Gbagbo !!! Je me pose encore cette même question maladroite. Les patriotes ivoiriens vont-ils être soumis au même traitement brutal et irréfléchi lorsque Laurent Gbagbo aura été réélu ? Ce n’est qu’une question malhonnête, j’en conviens, que je pose aux patriotes ivoiriens !!!

En remettant ce patriote africain aux autorités togolaises, s'est-on au moins assuré qu'il bénéficiera comme tous les autres d'un procès transparent et juste! Une affaire qu'il nous faudra désormais suivre. Quelqu'un ne peut pas venir chez vous, vous implorer de le protéger en clamant son innocence et malgré cela le remettre à ceux qui l'accusent des pires forfaits contre son pays. Laurent Gbagbo, l’historien, aurait-il oublié que Mockey, Ahmadou Koné, Donwahi ont été accusés mensongèrement dans notre pays par Félix Houphouët-Boigny qui voulait asseoir son pouvoir françafricain ? Ernest Boka sera assassiné dans la prison d’Etat d’Assabou. Auguste Daubrey a été battu en public pour avoir osé une question impertinente !!! Les Godié ont tiré les conséquence de cette histoire. Ils se taisent !!! Lorsque Lebé Tchétché s’est levé en créant la Kagnougnan, il a été relevé dans un cimetière sous les pneus d’une voiture dans laquelle il avait pris place ! Nous portons encore aujourd’hui les séquelles de l’époque. Notre histoire ne nous pousse-t-elle pas à accueillir les patriotes africains traqués par les autorités de leur pays ? Quitte à leur imposer de ne jamais chercher à déstabiliser leur pays à partir de notre sol !!! J'ai honte pour mon pays!

Sous prétexte d’avoir les « mains propres » alors qu’elles sont couvertes du sang de Boga Doudou Emile[1], le chef de l’Etat ivoirien a renié certains de ses propres concitoyens. Le leader ivoirien avait déjà déchu un Ivoirien de sa nationalité ivoirienne naturelle parce qu’il serait né en banlieue chaude de Paris. Cet Ivoirien a été froidement accusé d'antisémitisme. Il croupit en prison! Un autre, officier de l'armée ivoirienne, est aussi accusé d'antisémitisme ; il est privé de liberté parce qu’il serait un témoin déterminant dans la rocambolesque "disparition" de Kieffer.

Je suis tenté de poser cette question maladroite.  Où va la Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo? J'ai peur pour la Côte d'Ivoire. On avait espéré qu'avec la mort de Félix Houphouët-Boigny, ce bout de terre serait un véritable havre de paix. On s'était finalement trompé! Tout s'empire.

La xénophobie et la ségrégation commence toujours par s'en prendre aux demandeurs d'asile et aux réfugiés politiques, à ceux qui sont sans défense. L'Etat Gbagbo excelle désormais dans une vision illisible de sa marche vers le progrès. Il expulse de son pays un patriote africain sans défense. Il met un point d’honneur à recevoir « l’abracadabrantesque » qui a ordonné les égorgements massifs dans le Wê ! Laurent Gbagbo se vante de construire sur du vrai avec ceux et celles qui ont organisé le génocide des Wê!!!!! Les patriotes ivoiriens et africains doivent tirer les leçons de cette façon de faire.

Le jour se lève toujours

Lettê naa Lettê


[1] L’enfant de Néko aurait été le cerveau du coup d’Etat ! Boga Doudou éliminé, le coup ne pouvait qu’avorter. Il se transformera en une rébellion schizophrénique.