topblog Ivoire blogs

29/03/2010

"J'écris d'abord pour ma communauté"

coucher_de_soleil.jpgL'interview de Mamadou Diouf qui est proposée à la critique savante des Palabreurs est au coeur de la question nationale africaine renouvelée pour être débarrassée des fumures empoisonnée aux Organisations Gentils Mondialistes. Senghor, Diouf et Wade raflent et égorgent en silence dans le pays Diola et on célèbre l'Etat démocratique sénégalais, et on dit les louanges de la démocratie électorale du Sénégal, et on y tient les discours dignes des plus cruels fascistes d'Occident: l'esclavage et la colonisation est l'autre nature des Noirs diront en substance Ségolène et le pov'con de Neuilly. Et on s'est indigné dans le Fatik et le Cayor avec la cinquième colonne des Francs-maçons des Fraternités,  et on a repris le même chant du cygne au Gabon, en Guinée, au Togo, au Niger, au Nigeria. La Côte d'Ivoire de Février 2010 nous a dit que rien n'avait changé dans les pratiques de la kabbale du pentateuque!  Provocations et une dizaines de morts! Dégradations de biens de ceux et celles qui refusaient le diktat maçonnique! Au passage Bouygues a raflé la mise du délestage! Kadhafi est dans les télécommunications, et, les mosquées fleurissent partout!  On attend de voir la part de Bolloré! Et des Chinois! Pauvre Afrique noire! Il nous faut vite! vite! vite! en sortir!

Le jour se lève topujours

Lettê na Lettê

Lire la suite

00:12 Publié dans Textes | Lien permanent | Commentaires (0)