topblog Ivoire blogs

01/06/2011

Godélilié 1-2 comme Oradour-sur-Glane

 

610x (3)(130).jpgLe crime de génocide planifié par Dr Dramane Allassane Ouattara et les francs-maçons ne s’est pas arrêté à Duékoué, ville martyre du Wê ivoirien. L’absolue barbarie maçonnique a été méthodiquement étendue dans tous les terroirs Godié dans le pays Krou ivoirien.

Godjiboué, Niéprouboué, Adebem, Gobroko sont cités avec insistance. Godélilié 1-2 en est le summum, une sorte d’Oradou-sur-Glane. Les Dozos fanatisés par l’armée de Dr Dramane Allassane Ouattara  ont rasé tout ce qui appartenait aux autochtones Godié dans ces deux villages. C’est ce que laissent entendre les correspondants de certains blogs ivoiriens. Des centaines de morts ont été relevés dans ces deux villages.

Il appartient dorénavant aux patriotes en armes de rétablir la souveraineté du pays Krou et de la Côte d’Ivoire. Cela veut dire que l’Etat ivoirien ou ce qui en tient lieu doit être clairement détruit. Partout, les commissariats et autres casernes et toutes les administrations d’Etat, publiques ou privées comme les deux ports d’Abidjan et de Sans Pedro  occupés dans le Krou par les Frci et leurs Dozos doivent être traités avec rigueur. Sans sourciller ! Sans se poser de questions morales nouvelles !

L’arbre à palabre du dialogue ou la réconciliation a été un piège. Pendant huit ans, l’Etat de Côte d’Ivoire a tout concédé aux Dozos et aux forces maçonniques de la Licorne. Et pourtant, nous savons ce qui s’est passé en avril 2011. Pendant dix jours et dix nuits, les forces militaires et humanitaires d’occupation ont créé un « commando invisible » et sous prétexte de guérilla urbaine la plupart des sites militaires et économiques du pays ont été sabotés à l’arme lourde. Le monde entier a finalement assisté à destruction de la Résidence des chefs d’Etat ivoiriens d’Abidjan.

Tout le monde sait comment le Président Laurent Gbagbo a été « capturé » par la Licorne et remis aux égorgeurs de Dr Dramane Allassane Ouattara. Tout le monde connait les circonstances du froid assassinat de Désiré Tagro, ministre de la justice, ministre de l’Intérieur et négociateur des accord de Ouagadougou. Tout le monde sait comment le Colonel-major Hilaire Gohourou Babry, porte parole des Fds a été froidement assassiné dans « l’enceinte de la Résidence de l’ambassadeur de France à Abidjan ». Tout le monde sait comment le chef du "commando invisible" a été éliminé alors qu'il avait aussi fait allégeance au Dr Dramane Allassane Ouattara et qu'il avait sollicité un entretien avec le pantin du négrier français, le célèbre cocu et pov'con de Neuilly.

Tout le monde sait comment le Pr Paul Yao N’dré, Président du Conseil constitutionnel ivoirien s’est déjugé en alléguant une théorie juridique fantasque pour fonder son deuxième Arrêt et justifier le crime de génocide orchestré par la franc-maçonnerie des Etats Unis d’Amérique, du Royaume Uni et de l’Etat Sarkozy de Neuilly.

Le crime de génocide perpétré à Godélilié 1-2, faut-il le dire et répéter ici, ne restera pas sans réponse radicale. Tous les Godié de la terre doivent désormais s’y préparer. Nous devons venger nos morts. Et rien au monde ne pourra nous en dissuader. Tous ceux et toutes celles qui ont ordonné le massacre génocidaire de Godélilié 1-2 répondront de leur forfait. Par le glaive ! Sans concession !

Le jour se lève toujours

Lettê naa Lettê

 

Lire la suite